Amérique

New York autrement : Governors Island

2 juillet 2018
Ah, New York… Ville emblématique des Etats-Unis, elle nous fascine et nous surprend à chaque visite. Découverte la première fois en mars 2010 à l’occasion de notre voyage de noces, nous y sommes retournés entre amis en octobre 2014, puis en octobre 2017 avec notre fille, qui avait alors 18 mois.
Nous avons choisi de faire plusieurs articles car il est difficile de résumer nos coups de coeur en un seul ! Aujourd’hui, commençons par Governors Island.

Governors Island at Halloween with a baby - Happy French Family

Côté pratique
Située au sud de Manhattan, Governors Island est accessible en ferry, du 1er mai au 31 octobre. C’est une île de 70 km2 qu’il est agréable de parcourir à pied ou à vélo.
Deux possibilités : prendre le ferry à Manhattan ou à Brooklyn. Nous avons choisi de partir de Manhattan. C’était le dernier week-end d’ouverture, il faisait un temps superbe donc on souhaitait prendre le premier ferry afin de profiter au mieux de notre visite sur place (surtout qu’on partait à Coney Island après – mais nous verrons cela dans un prochain article !). Nous étions avec un couple d’amis venus spécialement du Canada pour nous voir donc la journée s’annonçait parfaite !
Où prendre le ferry ?
Bon à savoir : les ferries du matin sont gratuits (sinon c’est $3 l’aller-retour par adulte et gratuit pour les moins de 13 ans).

C’était le week-end avant Halloween, nous avons croisé toute la matinée des personnes déguisées qui étaient déjà à fond dans l’ambiance ! Ci-dessous Mimi Geignarde, qui fait un arrêt aux toilettes… Les fans de Harry Potter comprendront !

L’île se parcourt facilement et c’est vraiment agréable de profiter d’une telle météo fin octobre !
Nous prenons aussi le temps d’apprécier la vue imprenable sur la skyline de Manhattan…

Un peu d’histoire…
Dès le 16e siècle, les Amérindiens avaient surnommé l’île « Pagganuck » (« l’île des noix ») car toutes sortes de noix y abondaient. Puis au 17e siècle les Hollandais se sont d’abord établis sur l’île (et y ont construit un fort) avant de s’aventurer sur ce qui allait devenir Manhattan. Plus tard, les Anglais ont fait main basse sur l’île et c’est en 1699 qu’elle a obtenu son nom de « Governors Island » (en référence aux gouverneurs anglais à qui elle était alors destinée).
Elle a servi de base aux Britanniques lors de la Révolution américaine et en 1800, la ville de New York l’a cédée au gouvernement américain pour un usage militaire. Elle a donc connu la guerre de Sécession, les deux guerres mondiales…

Finalement, son rôle militaire a cessé en 1995 et 20 ans plus tard, l’île a été ouverte au public. C’est maintenant un lieu de repos, de promenade et de sport !
Et Halloween dans tout ça ?
Il faut bien l’avouer, nous avions choisi Governors Island pour assister aussi à une activité typiquement américaine : le choix des citrouilles qui décoreront les maisons pour Halloween ! Les Américains prennent cela très au sérieux et choisissent leur(s) citrouille(s) avec minutie. Plusieurs points de collecte sont disséminés autour de la ville et à Governors Island, cela se passe à « Pumpkin Point » (habituellement « Picnic Point »), au sud de l’île.

Où manger sur l’île ?
Il est possible d’apporter son pique-nique, par contre interdiction d’apporter de l’alcool. Vous pouvez aussi vous restaurer dans l’un des deux « food courts », un dans le quartier historique (King Avenue Food Court), l’autre au centre de l’île (Liggett Terrace Food Court). Nous avons choisi cette option, plein de stands façon marché proposaient de la cuisine variée.

Pour le retour sur la terre ferme, deux possibilités : le ferry qui repart vers Manhattan ou celui qui repart vers Brooklyn. Puisque nous devions aller à Coney Island par la suite, nous avons pris le ferry de Brooklyn mais à refaire, je crois qu’on se poserait la question car ce n’était peut-être pas le trajet le plus court finalement.

Pour résumer, ce que vous pouvez faire sur Governors Island :
  • vous promener pour admirer la vue sur la skyline de Manhattan, la Statue de la Liberté, Brooklyn… c’est l’occasion d’avoir un point de vue différent !
  • faire une petite sieste dans un des 50 hamacs rouges (« Hammock Grove »), non loin du food court de Liggett Terrace.
  • y aller au moment d’Halloween, rien que pour voir toutes les citrouilles.
  • faire du vélo, du kayak, jouer au baseball…
  • tester « Adventures at GI », où il y a un labyrinthe géant de près de 330 m2, une tyrolienne, des murs d’escalade, un mini-golf. Plus d’infos ici.
  • pour les enfants : différents toboggans à « The Hill » ou pour les plus aventuriers d’entre eux, « play:groundNYC » : un immense terrain d’aventures pour ceux qui ont envie d’activités manuelles et… un peu salissantes ! Plus d’infos ici.
N’hésitez pas à visiter le site officiel de l’île !
Nous espérons que ce premier article sur New York vous a plu. A bientôt pour la suite !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply