Dordogne France

Sarlat-la-Canéda, capitale du Périgord Noir

29 juin 2018
C’est la dernière étape de notre périple dans ce joli coin de France. Après la Corrèze et le Lot, nous voici en Dordogne, à Sarlat-la-Canéda (communément appelée Sarlat).

Sarlat capitale du Périgord Noir

Période de visite : juillet
La « Capitale du Périgord Noir » a commencé son expansion au IXe siècle, avec l’installation d’une abbaye. Mais son histoire serait bien plus ancienne, en témoignent des vestiges gallo-romains et même des traces d’occupation humaine remontant au Paléolithique.

C’est bien une ville moderne, fière de son passé, que nous avons pu découvrir. Un exemple frappant est l’église gothique Sainte-Marie, repensée par l’architecte Jean Nouvel. Elle abrite désormais un marché de producteurs et d’artisanat. En empruntant l’ascenseur installé dans le clocher, on peut accéder au sommet, à près de 30 mètres de hauteur, afin de profiter d’une belle vue sur toute la ville. L’église fait partie des Monuments Historiques depuis 1905.

Sarlat représente tout ce qu’on aime : des vieilles pierres et une gastronomie intéressante (enfin ça c’est surtout pour Agnès…) : tous les produits à base de noix, le foie gras bien sûr, truffes, champignons, fromage…

Que voir à Sarlat ?
  • l’Office de Tourisme organise des visites guidées spécialement pour les enfants (à partir de 8 ans), notamment sur le thème « vie quotidienne au Moyen-Age » (tarif : 5 €). Bien sûr d’autres visites sont prévues pour les adultes.
  • la Cathédrale Saint-Sacerdos, classée Monument Historique en 1840.

  • la tour de la Lanterne des Morts : une chapelle sépulcrale classée depuis 1981.

N’hésitez pas à visiter le site de l’Office de Tourisme !
Dans le prochain article, nous changerons de continent 🙂

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply